Jobs Support Register

Fonctionnement du mulligan

+
Fonctionnement du mulligan

Sujet évoqué sur divers endroits comme reddit, jv.com et même la section anglaise, j'en rajoute une couche ici car il s'agit d'un point indirect des règles qui n'est pas vraiment expliqué dans le jeu, et pourtant important à bien comprendre. Que l'information tourne donc.
La phase de défausse des cartes de la main initiale au début du jeu, aussi appelée Mulligan, dispose de de concepts puissants pour préparer sa main avant de commencer la partie.
Les éléments que je décris là sont validés par CDPR, et ne sont pas considérés comme des bugs, mais comme le fonctionnement normal du jeu.



Le blacklisting

Premier point de la phase initiale de défausse des cartes, aussi nommée Mulligan, les cartes qui sont défaussées durant cette phase rejoignent une blacklist le temps du mulligan.
Dit autrement, une carte défaussée ne pourra pas être piochée en échange, ni elle, ni toute copie de cette carte. C'est quelque chose de très important pour les cartes ayant un effet d'appel, comme les Cavaliers de la chasse sauvage, les nekkers, les arachns... Bref, les cartes dont on ne veut pas dans sa main, ou dont on n'a besoin que d'un unique exemplaire.
La particularité de cette défausse est qu'elle s'applique en fait à toute carte ayant un nom identique. Ainsi, si par exemple vous avez dans votre deck trois Cavaliers de la chasse sauvage d'apparence différente, ils comptent quand même pour la même carte blacklistée.
En revanche, si vous avez les Moires dans votre deck, défausser l'une n'empêchera pas de piocher une autre à la place, les noms étant distincts.

Ceci étant compris, arrive le second concept secret du mulligan :



La hausse de probabilité de la blacklist

"Ce qui n'est pas dit dans les règles n'est pas fait".
Quand on en a terminé avec le mulligan, il faut savoir que la pioche derrière n'est pas mélangée, ni pendant, ni après cette phase. Ce simple fait est ce qui crée le deuxième concept du mulligan, face auquel bien des joueurs grincent des dents, demandant tout haut soit qu'on mélange le paquet après le mulligan, soit qu'on explique dans les règles du jeu ce que je vais détailler ici.

Partons sur un peu de probabilités. Ceux qui n'aiment pas les maths pourront passer au paragraphe suivant pour avoir la conclusion qui les intéresse vraiment.

Dans un deck de 25 cartes, sont piochées 10 cartes, et reste 15 à la pioche. Quand on défausse une carte au mulligan, celle-ci est remise dans la pioche aléatoirement. Dans les 16 cartes qui constituent la pioche à cet instant, la carte défaussée (disons Aglaïs) a donc une chance sur 16 d'être en tête de pioche. Vous me suivez ?
C'est là qu'on pioche alors une carte en remplacement de Aglaïs qu'on a défaussée. Il y a trois cas possibles :
  1. Aglaïs est en tête de pioche. Comme elle est blacklistée, on l'ignore et on pioche la deuxième carte. À la fin, Aglaïs est toujours en tête.
  2. Aglaïs est en seconde position, et on pioche la première carte. À la fin, Aglaïs est en tête de pioche.
  3. Aglaïs est en 3e à 16e position, rien ne change.


Donc, une fois la mulligan terminée, Aglaïs a au finale 2 chances sur 16, soit 12.5% de chances, d'être la première carte que vous pourrez piocher après le mulligan, tandis que les autres cartes ont chacune 1 chance sur 16, soit 6.25%.

J'attends une minute pour les deux du fond que j'ai perdu.

:pride2:Vous avez saisi le principe ? parfait, insistons alors. Vous avez défaussé Aglaïs, et vous en défaussez une seconde maintenant, Braenn. Même principe ici...
  1. Aglaïs est en tête de pioche (elle avait 12.5% de chance de l'être je vous rappelle). Donc au début elle était en première ou deuxième position.
  2. Aglaïs était en seconde position, mais comme Braenn a fait piocher une autre carte sur le dessus de la pioche, elle atterrit désormais en première position. Donc au début elle était en troisième position.
  3. Aglaïs était entre troisième et 16ème position avant que Braenn pioche, rien ne change.


Vous me suivez toujours ? quand Aglaïs a été défaussée, qu'elle atterrisse en première, deuxième ou troisième position (à condition que Braenn ne soit pas remis devant Aglaïs), elle est maintenant en tête. Et Braenn ? elle se trouve dans la même situation qu'était Aglaïs au départ.
Donc en défaussant 2 cartes, Aglaïs a 3 chances sur 16, soit 18.75% de chances d'être en tête, et Braenn a 12.5% de chance de l'être.
On termine, on défausse une troisième et dernière carte, qu'on appelle... euh... Aglaïs, Braenn, et... C... C... disons Ciri !
Je ne détaille pas ici, on reprend le même principe, et on arrive à ce calcul : Aglaïs a 4 chances sur 16 d'être en tête (25%), Braenn a 18.75%, et Ciri 12.5%.



Bon, et tout ça pour dire quoi ?

Bonjour ! si vous aviez la flemme de lire les calculs, vous pouvez reprendre ici.
En conclusion, avec le système de blacklist et le non-mélange de la pioche au mulligan, la règle est que les cartes que vous défaussez ont une chance plus importante d'être en tête de pioche que les autres cartes.

:facepalm2:
  • Si vous défaussez une carte (Aglaïs), elle a 12.5% de chances d'être au sommet du paquet
  • Si vous défaussez deux cartes(Aglaïs puis Braenn), Aglaïs a 18.75% de chances d'être au sommet, et Braenn a 12.5% de chances. Vous avez presque 1 chance sur 3 qu'une de vos deux cartes soit au sommet de la pioche.
  • Si vous défaussez trois cartes (Aglaïs, puis Braenn, puis Ciri), elles ont respectivement 25%, 18.75% et 12.5% de chance d'être au sommet. Vous avez plus d'une chance sur deux (56.25%) que la première carte du paquet soit une des trois cartes que vous avez défaussé.


Ne l'avez vous jamais remarqué ? que vous retirez des cartes au mulligan, et paf, elles reviennent de suite quand vous utilisez une capacité de pioche ou au round 2 ?
Notez que ces calculs, dans leur pourcentage précis, sont valables pour un deck de 25 cartes. Plus vous mettez de cartes, plus les chances se réduisent. Mais d'une manière générale, les cartes que vous virez au mulligan ont une chance plus élevée d'être au sommet du paquet. Elles ont surtout une plus grande chance d'être placées plus haut dans la pioche que toutes les autres cartes.

Gardez ça en tête quand vous jouez !
Vous avez viré un Cavalier de la chasse sauvage ou une Moire au mulligan ? je vous conseille fort de les faire venir sur le plateau avant que vous ne piochez, au risque qu'elles arrivent dans votre main et que cela vous soit désormais inutile.
Vous pouvez aussi faire confiance aux probabilités dans l'autre sens : en vous débarrassant de toutes vos Moires et d'autres jusqu'à avoir trois cartes de retirée (la Moire en première jetée), vous avez une chance sur 4 de piocher la Moire en question au deuxième tour, plutôt que la garder avec vous, si vous ne comptiez pas la jouer au premier tour. C'est bien sûr se fier un peu à la chance, mais Gwent a aussi sa part de chance de par l'ordre des cartes du paquet. Jouer sur les probabilités, c'est augmenter vos chances.



Conclusion du Mulligan :
  1. Une carte défaussée au mulligan ne revient pas durant les pioches du mulligan.
  2. Une carte défaussée au mulligan a plus de chances d'être en tête de pioche, ou au moins dans les premières cartes de la pioche.
  3. Plus on défausse de cartes au mulligan, plus les chances en question augmentent.
  4. Plus le deck qu'on utilise est petit, plus les chances en question augmentent.
  5. Sur un deck de 25 cartes, en défaussant 3 cartes au mulligan, on a plus d'une chance sur deux que l'une des trois cartes soit en tête de pioche.

:victory:
 
Last edited:

Poppy

Ex-moderator
Voilà un article très intéressant !
Je me doutais que ce genre de probabilités puissent exister dans le jeu mais je ne savais pas que c'était un fait avéré.
Je garderai cela en tête lors de mes prochaines partie, merci ! ;)
 
Merci Lalicorne :)

Je précise une petite correction au passage : même si les règles globales restent présentes, les probabilités que j'ai indiqué sont un peu inférieures à ce que j'ai donné.
Il y a deux cas que je n'ai pas pris en compte dans ce calcul. Le premier est qu'une des cartes (Braenn ou Ciri) aille devant Aglaïs. Cela n'a pas vrament d'influence sur les résultats donnés plus haut.
En revanche, il y a un cas où les chances que les cartes soient en tête baissent drastiquement : le blacklisting d'une carte en plusieurs exemplaires.

Si par exemple vous avez un Cavalier de la Chasse Sauvage en main au mulligan (et deux en pioche), et que vous le bannissez, si l'un des deux autres Cavaliers était à ce moment en tête de pioche, il ne pourra pas être pioché à cause du blacklisting, et donc il conserve sa position de premier de la pioche.
Autrement dit, si vous avez des cartes à multiples exemplaires dans votre deck que vous bannissez durant le mulligan, les chances que vos cartes bannies soient en tête baissent.

Tout cela représente bien des possibilités, on pourrait en faire un calculateur de probabilités inclus dans Gwent Tracker.
 
Je ne connaissais pas les principes des règles mais ça confirme ce que je pensais. Je retire systématiquement les brumelins et 2 sur 3 cavalier chasse sauvage au mulligan (normal quoi), et paf si j'ai pas eu la présence d'esprit de les utiliser au 1er round, c'est souvent qu'ils reviennent au tour d'après.

Sachant maintenant le principe des probabilités, je comprend mieux pourquoi. Merci pour le tuto.
 
Merci j'avais loupé la subtilité sur les proba, maintenant je vais mulligan mes golds dont je n'ai pas immédiatement besoin pour les piocher round 2 :D